Oh le vilain, il a bu un verre de trop, a soufflé dans le ballon, 2 mois sans permis et gentiment chauffé !!! ouh ouh montrage du doigt quelle honte !
oui, ce vilain, c’est moi! et en pénitence je suis allé faire un stage de deux jours…
oh ça n’a rien d’exceptionnel mais… tout de même…me voici dés potron minets arrivé à Mourenx.
Oui à Mourenx, celle ville-nouvelle qui a mon âge, un camaïeux de gens, un panel de cultures et il n’y a qu’à s’y rendre un jour de marché où les olives, porc gascon, tajine ou rouleaux de printemps pèle-mêle font la fête des papilles !
Nous voici réunis dans une salle à l’espace Duquesnoy, les tables sont en U sur lesquels nous attendent des chevalets plastifiés sur lesquels nous inscrirons nos prénoms… d’Ingrid à Pierre… il y a un joli éventail de « délinquants » de la route:
Claude est un ancien motocycliste de la Garde Républicaine, il a perdu ses points un à un, comme Anthony chauffeur livreur…
Camille est une jolie basco-béninoise, jeune commise de cuisine, sa minerve témoigne d’un choc récent…avec Ingrid, elles sont deux, à représenter ce que certains nomment « le sexe faible », oui elles sont 2 et nous 14 bref elles sont 20% et c‘est la moyenne des coureurs après les points. Si la petite a mérité de les perdre, Ingrid, l’infirmière a sacrifié le siens, pour sa fille, pour son mari… 20% aussi c’est la statistique des contraventions dressées à la gente féminine… et ce rapport 80/20 est présent quasi partout en défaveur des mâles ! l’adage « femme au volant, mort au tournant a fait long feu… »
Bernard, Sahid et Soufian sont les régionaux de l’étape, ce dernier avec une bonhomie et une finesse d’esprit délicieuses…Felip est un camionneur andorran et gringalet, Pascal vient de se marier, après 3 veuvages, oui certains ont un drôle de destin…
André, s’est fait flasher au même feu tricolore nouvellement équipé d’appareils photo. Ce sont les premières infractions de sa vie ! pourtant ce feu, il le connait, il y a des années et des années qu’il le brûle allègrement car il est long et la voie est libre à ce carrefour calme d’Orthez, sur la route de Dax…alors il est venu rattraper ses points, il est vexé André, qu’on l’ait pris en défaut, lui qui a transporté des troupes, des marchandises, en Indochine, en Nouvelle Zélande… en avion lorsqu’il était militaire ! Il faut dire qu’il a son permis de conduire depuis 1947 ! Oui ce gamin qui soufflera ses 90 bougies en janvier prochain détient depuis 70 ans son permis dans l’escarcelle, et il fêtera ses noces de diamant avec celle qui lui a supplié d’arrêter par amour, il y a 4 ans, le monoski nautique, il avait 86 ans !
A peine appareillé à une oreille, il a l’œil vif, la réplique rapide, le trait d’humour à l’affût, le verbe fin, courtois et galant, tient la porte aux dames et se tourne pour s’essuyer la goutte de son nez dans un mouchoir brodé.
C’était un peu la mascotte du stage, admiré et respecté par tous les plus jeunes aux plus âgés.
Nous étions tous là qui que nous soyons, car nous avions fauté sur la route ! Tous égaux ou presque, comme les bébés qui naissent, tous nus…. Nous étions ensemble devant nos fautes, les améliorations à apporter à nos lendemains, à rire ou faire notre mea-culpa, chacun apportant sa pierre à l’édifice de la reconstruction sous la houlette d’un fabuleux binôme féminin.
Muriel la formatrice béarnaise et Claudine la basque psychologue font des échanges verbaux, des jeux rodés depuis des années qui sont d’une efficacité redoutable. Passant du mot cru à la théorie percutante, personne ne peut piquer du nez tant l’attention est captive, tant l’ambiance est bonne et studieuse.
Personne n’est à l’abri de faire une erreur de conduite, tôt ou tard, on est amené à récupérer des points ou à faire pénitence…
En cherchant sur le net vous tomberez sur des plateformes fort bien référencées… ce ne sont que des bureaux qui vous mettront en relation avec des centres de formation à qui ils prélèveront de 50 à 80€ par stagiaire ! STOP ! ne cautionnez pas ces bureaucrates raquetteurs et faites travailler ceux qui travaillent.
J’ai choisi SENSIROUTE et franchement je ne le regrette pas !