Durant les stages que nous organisons sur les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées et les Landes, nous entendons régulièrement parler de « techniques révolutionnaires » sur la façon d’éviter de se faire flasher pour excès de vitesse…

SENSIROUTE vous propose une petite mise au point qui vous évitera des surprises et de lourdes amendes.

De nombreuses idées reçues circulent sur la façon de ne pas se faire flasher :

  1. « Les radars automatiques sont toujours annoncés » : ce n’est pas toujours le cas et parfois c’est de nombreux kilomètres avant.
  2. « Quand j’ai vu un radar, je suis tranquille » : c’est faux, plusieurs radars peuvent être installés successivement, sans compter les radars mobiles qui peuvent s’inviter à la fête.
  3. « Un radar ne prend qu’une seule file » : c’est faux, un radar peut contrôler plusieurs files à la fois et même dans les deux sens (les locaux de l’étape vous parleraient de celui de Bordes qui leur a fait pas mal de misères).
  4. « S’il n’y a pas eu de flash, c’est bon » : c’est faux, des radars sans flash sont en fonction sur tout le territoire.
  5. « Il existe des détecteurs de radar » : c’est vrai mais il faudra en assumer les risques, c’est interdit et puni  de 6 points et jusqu’à 1500€ d’amende (Article R.413-15 du code de la route). De plus, sachez que les forces de l’ordre ont des détecteurs de détecteurs de radar.
  6. « 10 km/heure au-dessus de la limitation de vitesse, ça passe toujours» : c’est faux, les radars automatiques peuvent tout à fait vous flasher si vous êtes à 92 km/ h au lieu de 90.
  7. « Si je me fais flasher, je dénoncerai mamie pour éviter le retrait de points ».

Dénoncer une personne qui n’utilise plus son permis ou l’achat de points sur Internet par exemple est un délit passible de 15 000€ d’amende, cette pratique est sous haute surveillance. Et puis, attention à la photo du radar (voire à l’état de santé de votre grand-mère !) en effet, elle démontrera facilement votre fraude.

Pour être tranquille, SENSIROUTE vous propose de prendre de bonnes habitudes face aux radars et plus généralement sur la route.

  1. Respectez le Code, c’est tout de même la meilleure façon d’éviter de se faire verbaliser. C’est aussi la meilleure façon de ne rien avoir à se reprocher en cas d’accident.
  2. Utilisez un limiteur ou un régulateur de vitesse : si vous avez tendance à avoir le pied un peu lourd sur l’accélérateur, vous pouvez faire confiance à ces outils qui ont fait leurs preuves (attention cependant dans le descentes).
  3. Ne faites pas trop confiance à la marge d’erreur de votre compteur : en effet, les compteurs des voitures étant surévalués de quelques km/h par rapport à la vitesse réelle, de nombreux conducteurs calculent leur vitesse de façon à compenser cette marge.
  4. Enfin, le GPS est un moyen fiable pour connaître sa vitesse réelle.

« C’est en étant galant, généreux et prudent que le conducteur garde ses sous et ses points » ( proverbe de l’arrière arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils de Lao Tseu en mai 2016)


Crédit photo : Frédéric Bisson (CC by)